L’Homme de l’Intelligence Artificielle

Auteurs

  • Anoman Nathalie DON Université Félix HOUPHOUET-BOIGNY
  • Mohamed Al Amine FOFANA Université Félix HOUPHOUET-BOIGNY

DOI :

https://doi.org/10.4563/ireph.v3i3.37

Mots-clés :

Civilisation numérique, Éthique, hominescence, IA, réforme

Résumé

Présente presque partout, l’intelligence artificielle (IA), maillon incontournable de la civilisation numérique, n’a pas que dévalué le travail manuel et industriel. Il a également réinventé les rapports de pouvoir et l’action citoyenne, restructuré l’économie, les modes de consommation et de vie, réviser les représentations de la vie humaine et les doctrines philosophiques, etc. Mais bien plus, sous l’impulsion de l’IA, l’homme à l’ère du numérique, subi lui-même des mutations anthropologiques considérables. Loin de la figure du cyborg, nous assistons à l’avènement d’un nouvel humain, d’un « homme de l’IA » au terme d’un long processus de réforme totale de l’être humain ou d’hominescence. Cet article se veut un apport à la critique de la figure de la Singularité et une contribution à la caractérisation de l’homme de l’IA.

Références

Bauman Zygmunt, 2007, La société assiégée. Traduit de l’anglais par C. Rosson, Paris, Hachette, coll. « Pluriel ».

Cardon Dominique & Casilli Antonio A., 2015, Qu’est-ce que le digital labor ?, Paris, INA Editions, coll. « Études et controverses ».

Casilli Antonio A, 2010, Les liaisons numériques : Vers une nouvelle sociabilité ?, Paris, Seuil, coll. « La couleur des idées ».

Cavallari Peppe, 2014, « Une réflexion philosophique inédite sur le web. Lecture de L’Être et l’écran. Comment le numérique change la perception de Stéphane Vial », Sens public Revue internationale, p. 1-7. Disponible sur .

Claverie Bernard, 2010, L’homme augmenté : NéOtechnologies pour un dépassement du corps et de la pensée, Paris, L’Harmattan.

Don Anoman Nathalie, 2015, « Média, com virtuelle et liberté individuelle » dans L. Crroy – Labardens, F. Barbey et A. Kyindou (eds.), Education aux média à l’heure des réseaux, Paris, L’Harmattan, p. 221-232.

Doueihi Milad, 2011, Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil.

Doueihi Milad, 2013, Qu’est-ce que le numérique ?, Paris, PUF.

Dugain Marc & Labbé Christophe, 2016, L’homme nu : La dictature invisible du numérique, Paris, Robert Laffont.

Fishbach Franck, 2011, Privation de monde : Temps, espace et capital, Paris, J-Vrin, coll. « Problèmes & controverses ».

Fukuyama Francis, 2002, La fin de l’homme : Les conséquences de la révolution biotechnique, traduit de l’anglais par D.-A. Canal, Paris, La Table Ronde.

Ganascia Jean-Gabriel, 2017, Le mythe de la Singularité : Faut-il craindre l’intelligence artificielle ?, Paris, Seuil.

Kurzweil Ray, 2007, Humanité 2.0 : La bible du changement, Traduit de l’anglais par A. Mesmin, Paris, Editions M21.

Le Breton David, 2006, « La sexualité en l’absence du corps de l’autre : la cybersexualité », Champ psychosomatique, vol. 3, n° 43, p. 21-36. Disponible sur .

Lipovetsky Gilles, 1986, « Narcisse ou la stratégie du vide », Réseaux : communication – technologie – société, volume 4, n°16, (Philosophie et communication). p. 7-41, Editions Gallimard. Disponible sur .

Lipovetsky Gilles & Serroy Jean, 2011, L’écran global : Du cinéma au smartphone, Paris, Points.

Marx Karl, 1993, Le capital. Livre I. traduit sous la responsabilité de J.-P. Lefebvre, Paris, PUF, coll. « Quadrige ».

Patino Bruno, 2019, La civilisation du poisson rouge : Petit traité sur le marché de l’attention, Paris, Éditions Grasset.

Premat Christophe, 2013, « Prométhée et la nouvelle culture technique numérique », Sens public Revue internationale, p. 1-5. Disponible .

Sadin Eric, 2013, L’humanité augmentée : L’administration numérique du monde, Montreuil, Éditions l’Échappée.

Serres Michel, 2012, Petite poucette, Paris, Le Pommier.

Serres Michel, 2014, Hominescence, Paris, Le Pommier.

Spinoza Baruch, 1997, Œuvres Complètes [1954], traduit et annoté R. Caillois, M. Francès et R. Misrahi, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de La pléiade ».

Turkle Sherry, 2015, Seuls ensemble : de plus en plus de technologies de moins en moins de relations humaines [2011], traduit de l’américain par C. Richard, Montreuil, Éditions l’Échappée.

Venturini Tommaso, 2012, « Great expectations : méthodes quali-quantitative et analyse des réseaux sociaux », dans J.-P. Fourmentraux (ed.), L’ère post-média. Humanités digitales et cultures numériques, vol 104, (pp. 39-51). Paris : Herman.

Vial Stéphane, 2012, La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie. Thèse de philosophie, thèse de doctorat en philosophie de la technologie, Université René Descartes – Paris V.

Vial Stéphane, 2013, L’être et l’écran : comment le numérique change la perception, Paris, PUF.

Téléchargements

Publiée

2023-10-30

Comment citer

DON , A. N., & FOFANA , M. A. A. (2023). L’Homme de l’Intelligence Artificielle . Institut De Recherches Et d’Etudes Philosophiques, 3(3). https://doi.org/10.4563/ireph.v3i3.37